vendredi 27 novembre 2020

Michel MOATTI


 " Les jardins d'hiver" de Michel Moatti

Edité par  HC Editions

Fin des années 1970, Argentine .Il y a des portes qui doivent rester fermée.

Un jeune attaché à l'Institut français prend en stop un homme blessé dont il reçoit les confessions. Jorge Neuman, écrivain très populaire dans son pays alors sous la coupe d'une junte militaire, vient de vivre une tragédie. Sa fille, puis sa femme ont été enlevées par les hommes de Rafael Vidal, l'un des chefs de la police secrète.

Les années ont passé, Jorge Neuman a disparu à son tour, emporté par la mécanique sans faille de la dictature. Le jeune Français n'est plus si jeune, il est rentré à Paris.

Après avoir publié une biographie de Neuman, il décide de retrouver les traces du sinistre Vidal et de reconstruire la vie de l'écrivain disparu.

Confronté à des questions sans réponses, il comprend bientôt qu'enquêter dans le passé d'un homme, c'est forcer des portes qui méritaient de rester closes.

SPSP: Atmosphère de Buenos Air année 1979. Avec une figure imaginaire (un écrivain nommé Jorge Neuman ), Serge Moatti nous relate l'histoire terrible de l’argentine entre le coups d’état militaire de mars 1976 et l’élection démocratique de 1983. Ce thriller minutieusement documenté nous parle des faits qui se sont réellement déroulés et met en avant la vie de tous ces anonymes qui à leur manière luttaient contre la junte militaire en place. On assiste impuissant à tous ces massacres orchestrés par une police secrète aux pouvoirs sans limites : opposants jetés vivants depuis un avion dans le Rio del Plata, nuit des crayons où plusieurs dizaines d'adolescents furent massacrés Michel Moatti nous entraîne dans son enquête sur ces heures sombres de l'Argentine J'ai passé un très bon moment avec ce superbe roman très émouvant que je conseille vivement.                                                                                   Suzanne

Biographie: Maître de conférences à l’Université de Montpellier, Michel Moatti enseigne le journalisme et la communication.

Journaliste pendant seize ans, en particulier comme correspondant pour l’agence britannique Reuter’s, il a vécu à Londres au début des années 1990.

"Retour à Whitechapel" (2013) est le fruit d’une recherche de près de trois années dans les archives victoriennes et dans différentes bibliothèques historiques.Suivront "Blackout Baby", "Alice change d’adresse" et, plus récemment, «Tu n’auras pas peur".


lundi 23 novembre 2020

Martin LONG


 " La mémoire de l'oubli " de Martin Long

Edité par In Octavo

Chine contemporaine La découverte d’un corps momifié dans un champ bouleverse la vie de l’inspecteur principal Tian Haifeng. Cette « femme de la tourbière » le fascine, le trouble, l’émeut. Il n’aura de cesse de résoudre l’énigme de sa présence et de sa disparition suspecte. Cette quête le mènera jusqu’au lointain territoire Ouïghour. Il y sera confronté au côté sombre d’un pays où personne ne doit jamais perdre la face y compris les instances dirigeantes. « Si nous mentons à propos de l’histoire nous contrôlons le présent », se justifient les hauts dignitaires. La fin justifiant les moyens (établir la suprématie Han), ils n’hésitent pas à humilier, terroriser et même tuer les Ouïghours. La ténacité de Tian Haifeng lui permettra, au péril de sa carrière et de sa vie, de découvrir une vérité extraordinairement dérangeante. « Pendant que le garçon frappait aux portes, Haifeng examinait le cadavre. Même si le visage était gonflé, il reconnut sans peine l’assistant de la fouille archéologique, Hu Chang. Il l’avait vu sous la pluie avec un appareil photo numérique autour du cou ; le seul à avoir photographié la Femme de la tourbière. La tête du cadavre avait le même front haut, le nez tordu et de fines lèvres pincées, avec les mêmes touffes irrégulières de cheveux mal coupés. Un œil était fermé et l’autre encore ouvert comme s’il partageait une dernière plaisanterie grotesque..."

Ce roman, au dénouement magnifique, est comme les précédents livres de Martin Long l’opportunité magique d’un voyage mouvementé en Chine mais ô combien attachant. Avec la rencontre de belles personnes sensibles, généreuses et courageuses qui n’acceptent pas que la vérité soit bafouée

SPSP:  Ce roman nous mène en Chine contemporaine avec toutes ses sensibilités et l’autoritarisme gouvernemental. C’est passionnant. La contradiction du titre du roman nous accroche « La mémoire de l’oubli » La Chine veut son histoire millénaire mais elle doit être au service de la volonté du pouvoir. Un roman très bien documenté qui nous plonge en immersion dans la Chine d’aujourd’hui qui veut adapter son passé à la gloire du présent. Et tant pis si c’est au détriment de la vérité historique hâtez-vous de plonger dans ce roman. Vous en ressortirez avec beaucoup de questions….                                      Gisèle

Biographie: Martin Long écrit depuis une quinzaine d'années. Parlant le mandarin, il se rend régulièrement en Chine pour trouver l'inspiration. Après avoir écrit des livres pour enfants et de la SF, il se consacre désormais aux polars qui mettent en scène l’inspecteur principal Tian Haifeng. Martin Long, franco-britannique, écrit en anglais – livres pour enfants, nouvelles et romans policiers. Il vit à Paris, où il a exercé le métier d’enseignant.« L’écriture c’est comme l’enseignement – il s’agit d’initier l’autre à un voyage et de l’accompagner. »

Parlant le chinois, il se rend régulièrement en Chine, passant de région en région à la recherche de récits qui sortent des sentiers battus. C’est ainsi qu’il a produit la série« L’inspecteur Tian Haifeng », un policier atypique qui amène le lecteur à la rencontre d’une Chine méconnue, loin des clichés et des idées reçues.« En écrivant, je cherche ce qui est caché, ce qui me déroute, et ce qui me fascine, et chacun de mes livres est un fruit de la passion. »


lundi 16 novembre 2020

Florent GATHERIAS Emma OLIVIERA


 
"Psychologues du crimes"   de Florent Gathérias et Emma Oliviera

Edité par Fayard

Ce mardi 22 février, au petit matin, une dépanneuse tracte une Peugeot 405 beige hors des flots de l’Yonne. L’habitacle est vide mais la voiture est connue des services de police. C’est celle de Marie-Laure que toute la région recherche.

Dix jours plus tard, un corps féminin dérive, dos face au ciel. La jeune fille est identifiée et les résultats de l’autopsie révèlent qu’elle a été assassinée.

Pour cette affaire, comme pour les quatre autres révélées dans ce livre, la police fait appel à deux psychocriminologies afin d’aider ses enquêteurs : Florent Gathérias et Emma Oliveira. Suivant leur rigueur méthodologique sans cesse renouvelée, les deux professionnels ont pour mission de traquer les détails permettant de cerner la personnalité du criminel.

Comment le meurtrier a-t-il opéré ? Qui est sa victime ? Pourquoi elle ? Depuis l’affaire Merah jusqu’à celle du « tueur de l’Essonne », Florent Gathérias et Emma Oliveira lèvent enfin les mystères et fantasmes qui enveloppent leur profession. Une plongée haletante dans la psychologie des criminels.

SPSP: Qui n'a pas un jour être dans la peau d'un psychocriminologue? Ah! Pouvoir confondre un criminel en série... Les auteurs l'ont fait! Ils nous emportent au centre de leurs enquêtes. Comment mieux définir leur spécialité ? " Dit moi comment tu es mort, je te dirai qui t'as tué"               Gisèle                                                                                                                          

 


Biographie:   Florent Gathèrias est psychocriminologue. En 2009, la direction centrale de la police judiciaire a décidé d'intégrer la psychologie dans les enquêtes criminelles, comme le fait depuis longtemps le FBI aux États-Unis.

Premier psychocriminologie de France, Florent Gathérias a été recruté à Nanterre par l'Office central pour la répression des violences aux personnes. L'office intervient dans certaines affaires en renfort de la police judiciaire.

Florent Gathérias a créé le service de psychocriminologie de la police judiciaire française en 2009, et Emma Oliveira l’a rejoint en 2012.





vendredi 6 novembre 2020

Prix du Quai des Orfèvres 2021: Christophe GAVAT


Prix du Quai des Orfèvres 2021

 " Cap Canaille" de Christophe Gavat

Edité par Fayard

Henri Saint-Donat, ancien du 36. Désormais en poste à Marseille, confronté à son premier « barbecue », règlement de comptes en vogue parmi les trafiquants de la cité phocéenne, qui consiste à enfermer un corps dans le coffre d’une voiture à laquelle on met le feu. Flanqué d’équipiers hauts en couleur, le commandant commence l’enquête, mais la piste de la guerre des gangs ne donne rien. Lorsque l’identité de la victime est enfin confirmée, les choses prennent un nouveau tour : Henri a connu cette personne autrefois à Paris, et elle n’avait pas du tout le profil pour finir sa vie dans une voiture incendiée par des dealers marseillais …

SPSP:  Il est des auteurs que nous recommandons les yeux fermés. Christophe Gavat est de ceux-ci. Son écriture est très intéressante et il il sait très bien mener action et suspens.   A lire.                                                                                                       Gisèle

Biographie: Né en 1966, Christophe Gavat est commissaire divisionnaire, en poste en Guadeloupe. En trente-deux ans de police, il a traversé la France, ces grandes affaires qui vous happent et ces petites du quotidien qui vous marquent. Il a déjà publié deux témoignages et un roman. Son premier livre " 96 heures, un commissaire en garde à vue" a été adapté par Olivier Marchal pour France 2.

 

jeudi 5 novembre 2020

Sébastien JULLIAN


 "Le berceau du Talion"  de Sébastien Jullian

Edité par Nouvelle Plumes

Lorsqu’un mail provenant du ministère de l’Intérieur est envoyé dans les bureaux de la police de Grenoble, le trouble est semé. Il décrit l’endroit où gît le corps d’un célèbre avocat, Eddie Durand, assassiné dans des circonstances effroyables. Au même moment, dans un petit village de Haute-Savoie, un suicide étrange éveille la curiosité des forces de l’ordre...A priori, ces affaires n’ont rien en commun. Mais un détail fait ressurgir un nom, celui de Valentin Monge. Le commissaire Sirus et ses hommes doivent replonger dans une sordide affaire classée de harcèlement, viol et suicide. L’ombre d’une vengeance semble désormais planer sur les enquêteurs. Mais tout va trop vite, et paraît incontrôlable. Il n’y a plus de hasard. Ce n’est pas un jeu. C’est une démonstration.

SPSP:  Une enquête très envoutante. Le passé n'est jamais effacé. Il y a toujours quelqu'un pour se souvenir et présenter la note! La vengeance  est un plat qui se mange froid mais  elle revient toujours . Un très bon second roman vivement le troisième.            Gisèle


Biographie:
 
Mon premier roman, Dualité (Thriller psychologique) est paru en Mai 2018 aux Editions Atramenta.Mon second roman, Le Berceau du Talion est sorti le 07/09/2019 (Thriller)

Lire a toujours été une tache compliquée, car mon imagination ne me laisse jamais en paix. Lorsque je lis une histoire, j’en invente une autre. J’aime qu’un roman ne dévoile jamais tous ses secrets et laisse une part d’interprétation au lecteur. Un bon livre est un livre qui joue avec nos nerfs… 


Colin NIEL

 "Entre Fauves"  de Colin Niel

Edité par le Rouergue

Entre chasse au fauve et chasse à l’homme, vallée d’Aspe dans les Pyrénées enneigées et désert du Kaokoland en Namibie, Colin Niel tisse une intrigue cruelle ou aucun chasseur n’est jamais sur de sa proie. Une fois encore l’auteur donne vie à ses personnages, avec leurs forces et leurs faiblesses. On partage leurs souffrances, leurs peurs, leur courage.

SPSP:  Une belle réflexion sur la part sauvage de l’homme entre instinct de survie et instinct de chasse.Un thriller poignant, profondément humain et qui nous interroge sur notre rapport aux autres, à la nature, et à notre facilité à condamner…Un excellent moment de lecture, d’évasion dans ces grands espaces à préserver.                   A déguster avec délice ! Suzanne



Biographie:  Colin Niel est Ingénieur agronome, ingénieur du génie rural et des eaux et forêts, titulaire d’un diplôme d’études approfondies en biologie de l’évolution et écologie, Il a travaillé pendant 12 ans dans la préservation de la biodiversité. A vécu plusieurs années en Guyane française, où il a notamment été chef de mission pour la création du parc amazonien de Guyane, mais aussi à Paris, à Lille, à Montpellier, en Guadeloupe où il fut directeur adjoint du parc national de la Guadeloupe.

Sa série guyanaise multi primée, « Les Hamacs de carton »(2012), « Ce qui reste en forêt » (2013) Prix Sang pour Sang POLAR 2014 « Obia » (2015) et « Sur le ciel effondré »(2018), met en scène le personnage André Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines.En 2017 il publie « Seules les bêtes » un roman qui ne fait pas partie de sa série guyanaise et qui plonge le lecteur dans la solitude du monde rural sur les causses, en cours d’adaptation pour le cinéma par le réalisateur Dominik Moll.