mercredi 14 octobre 2020

Eric EMERAUX



 " La traque est mon métier"  d'Eric Emeraux

Edité par Plon

La trentaine de femmes et d’hommes, regroupés au sein de l’Office chargé de la lutte contre les crimes contre l’humanité (OCLCH), ne manque ni d’énergie ni de volonté pour faire aboutir les enquêtes et confondre les auteurs des pires atrocités.

À leur tête, le colonel Éric Emeraux lève le voile, pour la première fois, sur le quotidien de ces enquêteurs confrontés à l’insoutenable. La retranscription des témoignages recueillis sur les terrains de guerre est une épreuve particulièrement redoutable. Massacres de masse, exécutions sommaires, tortures, les récits des survivants dépassent l’entendement. Mais ils sont nécessaires à la procédure pouvant mener à la mise en cause du ou des auteurs, et à leur arrestation.

Le colonel Emeraux raconte les auditions hallucinantes de celles et ceux revenus de l’enfer. Lejla, la Bosniaque, qui verra son mari et son fils emmenés pour toujours par les milices serbes, et tant d’hommes et de femmes de son village fusillés sous ses yeux. Désirée, la Rwandaise tutsie, réfugiée dans une église avec ses enfants pour échapper aux tueurs hutus, qui les voit découpés à la machette avant d’être elle-même laissée pour morte dans une fosse commune. Darius et Steve, les Libériens, contraints d’assister aux séances de torture infligées par les troupes rebelles en lutte contre le pouvoir, avec ingurgitation forcée d’huile bouillante, éviscération et actes de cannibalisme. Al Ahmar, le Syrien, rescapé des geôles de Bachar Al-Assad, qui dit les coups, les plaies à vif et les chairs brûlées par des tortionnaires hilares.

Pour chaque dossier, ce sont des heures et des heures d’enquête, de recueil d’informations, de recoupement, de planques, de filatures, pour aboutir enfin à des arrestations, parfois bien des années après ces crimes odieux. Mais peu importe. « Le temps passe, mais la justice demeure »la devise de l’OCLCH.

Profondément convaincu de la nécessité de justice face aux pires exactions, Éric Emeraux partage avec les lecteurs le combat quotidien de ses équipes, pour le droit face à la force, pour l’humanité face à la terreur.

SPSP: Passionnant .Si vous aviez encore des illusions sur l'espèce humaine....il y a de quoi vous décourager! Les année passent , les siècles et toujours pour des thèses idéologiques certains se croient investis d'une mission: éradiquer une race, les croyants d'une religion, milles raison pour assouvir une folie meurtrière pour des intérêts inavouables.  Pas beau....mes frères.                                                                                                                                                                                                 critique de Gisèle


lundi 12 octobre 2020

Xavier MASSE



 " Némésis" de Xavier Massé

Edité par Taurnada


« David… ? C'est moi, c'est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d'enfance… il s'est passé quelque chose… c'est horrible, je n'ai jamais vu ça ! »

Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante…

David et Vincent, deux gosses d'Assieu devenus flics, vont s'immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l'enfer

SPSP: Un roman qui se lit sans l'on puisse le lâcher avant la dernière page. Il reste présent dans la tête après. Et si un tel monde était la survie du notre?? Le suspens est bien tenu jusqu'à le dernière ligne. A lire dès sa sortie dès Novembre 2020.                  critique de Gisèle

                                                                                                                                           

Biographie: Après des études en Génie civil, Xavier Massé entre à la SNCF où il est actuellement cadre.

Son premier roman « Répercussions" (2016) avait été remarqué par le jury du Prix Sang pour Sang POLAR. Puis il y a eu en 2019 « L’inconnue de l’équation » et aujourd’hui « Némésis »


Sophia MAVROUDIS



"Stavros contre Goliath" de Sophia Mavroudis

Edité par Jigal

Le commissaire Stavros Nikopolidis est un électron libre et désabusé, charmeur invétéré, amateur d'ouzo et de rebetiko, au caractère bien trempé et à l'instinct aiguisé. A peine remis de la traque de son ennemi intime, il se retrouve, sur ordre de sa hiérarchie et de Bruxelles, à devoir collaborer avec les Turcs - ennemis jurés des Grecs depuis toujours - en vue d'interpeller en mer Egée un terroriste embarqué dans une caravane de migrants à destination de l'Europe. Mais Dora, coéquipière de Stavros et ancienne des forces spéciales, semble nourrir une rancune tenace envers ce terroriste et Cengiz, ce chef turc de la police côtière qu'on leur a collé aux basques. Traques effrénées, coups fourrés et retournements se succèdent. La rage qui anime Dora va brouiller les cartes... Et c'est sur une partie de tavli que tout va se jouer !

SPSP:  Dans ce thriller, on retrouve le commissaire Stavros que l’on a découvert dans le premier roman de cette auteure. « Stavros ». Sophia Mavroudis nous montre ce que nous ne voulons pas voir! L'afflux massif des migrants en Grèce, qui s'ajoute à la crise économique.  Dans les camps de réfugiés règne le respect des chefs de clan et par crainte de représailles nul ne parle. Le commissaire devra comprendre comment cela fonctionne pour retrouver celui qu'il cherche. Un roman très noir qui malheureusement cadre avec la réalité.                                                                                            critique de Suzanne                                                                                                                 

Biographie:   Sophia Mavroudis est gréco-française. Elle est née en 1965 à Casablanca et a grandi en Grèce. Elle en a gardé le goût immodéré des cieux bleus, des oliviers et des cyprès de la Méditerranée. Elle est docteur en sciences politiques, a enseigné les relations internationales, et a travaillé dans la haute fonction publique et internationale. Après avoir arpenté pendant des années les zones de conflits en Europe et dans ses confins, passionnée de lecture, d’écriture et de musique depuis l’enfance, elle plonge désormais de l’autre côté de l’Histoire, dans l’intimité des personnages et des sociétés.