lundi 28 octobre 2019

Gregory CHEVIGNON

Nora de Grégory Chevignon
Edité par Nouvelles Plumes

Comme son père, le célèbre Simon Schaffer, Nora est photographe reporter et parcourt le monde pour témoigner du sort des enfants en zone de guerre. Victime d'une violente attaque en Syrie, elle rentre en France profondément bouleversée. Elle apprend alors que Josip, un ami de longue date qui l'avait aidée lors d'une mission au Salvador, a été assassiné. Tous croient à une guerre des gangs, mais Nora découvre le jour même une photo de son cadavre dans ses mails.
Qui lui a envoyé ? Et pourquoi ? Bientôt l'histoire se répète : ceux qui ont eu le malheur d'aider la photographe dans son travail, périssent dans d'atroces souffrances. L'étau se resserre autour de Nora... Pour arrêter l'hécatombe, elle doit d'abord comprendre ce qui la lie à cette vague meurtrière.

Nora  voit  tout son entourage se faire tuer. Etant, directement (ou indirectement), la cause de ces assassinats… elle décide alors de mener sa propre enquête. Elucider ces meurtres devient une priorité avant qu’il y ai plus de victimes. S’engage alors une course contre la montre !

Biographie: Titulaire d'une maîtrise d'histoire médiévale (Lyon 2, 1999), Grégory Chevignon est enseignant en lettres-histoire à Saint-Étienne. Ce batteur passionné de musique et de cinéma est également un auteur de romans policiers. Nora est son deuxième roman.

SPSP: L'auteur nous fait voyager à travers divers pays, en guerre ou pas, tel que : Syrie, France, Tel-Aviv, Sénégal, Rio de Janeiro et bien d’autres encore. Chaque nouveau voyage apporte une information supplémentaire qui permet, soit d'exclure, soit de confirmer une hypothèse…Le lecteur se trouve immergé dans des pays ravagés par la guerre ou malheureusement les enfants sont souvent les premières victimes. Dans ce thriller, angoisse et suspens sont au rendez vous, s’en oublier des mises en scène du tueur particulièrement atroces. L’intrigue qui mêle habilement fiction et réalité est  parfaitement maitrisée.  Vous serait happé par ce livre de la première à la dernière page et le dénouement vous fera l’effet d’une petite bombe. Un roman dont vous vous souviendrez longtemps.  Un très gros coup de cœur ! 

Critique de Suzanne et André
                       

mercredi 9 octobre 2019

Hervé HUGUEN

Au bout du compte  de Hervé Huguen
Edité par Palémon

Dans une ville côtière de Bretagne, Francis Gosiniack, cadre bancaire ambitieux, est persuadé de détenir des preuves de malversations financières impliquant son supérieur. Il y voit une opportunité à ne pas laisser passer et décide de monnayer son silence. Il n'en aura pas le temps, une voiture le renverse.
Intrigué par le comportement de la victime dans les heures qui ont précédé le drame, le lieutenant de police Kerzhéro se lance dans une enquête âpre, bousculant les codes d'un milieu qui n'aime pas le scandale.
Dans cette comédie tragique, chacun joue son rôle au sein d'une société où tous les coups sont permis au nom de l'argent roi.

Biographie: Le Nantais Hervé Huguen est avocat de profession. Son expérience et son intérêt pour les faits divers, ceux qui bouleversent des vies, ont fait de lui un coutumier des affaires criminelles. Il consacre aujourd'hui son temps à l'écriture de polars et de romans noirs. « Au bout du compte » est son huitième ouvrage.

SPSP: Original ce polar ! Chaque chapitre est vu par un personnage dont le prénom est noté en exergue et se clôt avec des paragraphes en italique qui interpellent. Qui est le mystérieux narrateur ? On se pose la question tout au long de notre  lecture. Avec une analyse de la vie en province et ce lieutenant de police Kerzhéro, qui nous fait penser à Colombo par son aspect physique et ses inévitables dernières questions.Hervé Huguen nous offre là une belle intrigue qui nous captive jusqu'à la dernière ligne avec un dénouement vraiment inattendu.                                                                                           Très bon roman à suspense, polar très bien pensé, captivant à souhait. À découvrir !                                                                                     
                                                                                                       

Critique : Suzanne

mercredi 4 septembre 2019

Sophie JOMAIN - Maxime GILLIO

Thérapie du crime  de Sophie Jamain et Maxime Gillio
Edité par Pygmalion

Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir...


Biographie: 
Maxime Gillio a travaillé douze ans dans l’Éducation nationale avant de réaliser qu’il n’aimait rien tant que le calme et la solitude. Depuis, il a lâché son métier d’enseignant pour se reconvertir dans l’édition. Il est l'auteur d'une dizaine de romans dont Rouge armé chez Ombres Noires et la série Super Heros Academy à Flammarion Jeunesse.
Sophie Jomain, née le 10 décembre 19751 à Villefranche-sur-Saône, est écrivain français Saône de romans fantastiques pour jeunes adultes et adultes. Elle a, à ce jour, publié 16 romans et nouvelles.

SPSP:  Pour la gourmande que je suis, ce roman a été un plat gastronomique. A recommander et déguster sans modération.. Vous parcourez la première page et vous ne le  relâchez que la dernière page lue! Je ne vous parlerai  pas de l'intrigue....à vous de découvrir.
                      
                                                                                                      Gisèle

lundi 2 septembre 2019

Gérard CHEVALIER

Gourous ...coucou  de Gérard Chevalier
Edité par Palémon


Retrouvez le chat Catia dans une nouvelle enquête ébouriffante sur la presqu'île de Crozon!Catia, invitée par Hector, va passer dix jours de vacances dans le beau manoir du comte et de la comtesse Guerrouane de Pennec. Des lieux familiers pour elle depuis son enquête Ronron, ça tourne ! Les deux amis sont tellement heureux de se retrouver ! À peine est-elle arrivée qu’un curieux personnage fait irruption à bord d’un cabriolet de luxe. Vêtu d’une tunique longue, Frère Eslambert vient pour la troisième fois convaincre les de Pennec d’entrer dans la « Mission », lieu de haute méditation, afin de développer leur spiritualité, tout en étant débarrassés des contingences matérielles que l’organisation gérera elle-même… La comtesse, séduite, gagne ce lieu insensé où les adeptes vivent dans des conditions lamentables. Catia flaire une escroquerie monstrueuse !

Biographie: À la suite d’une longue carrière au cinéma et à la télévision commencée à 30 ans Gérard Chevalier s’est lancé dans la littérature avec une affinité pour le genre policier et à suspense.Aujourd'hui, auteur de romans policiers et de thrillers, il s'est installé en Bretagne, sa terre d'inspiration inépuisable, terre qu'il affectionne tout particulièrement et à laquelle il rend un vibrant hommage à travers ses écrits.
Son premier ouvrage, Ici finit la terre paru en 2009, a été largement salué par la critique Miaou, bordel!, Ronron, ça tourne!, Plumes... Et emplumés et Carnage... en coloriage!  Rencontrent également un véritable succès mettant une nouvelle fois la Bretagne à l'honneur

SPSP: C'est une cinquième enquête pour le chat « Catia » accompagnée de son chevalier servant, un chien.Pour communiquer avec les humains ce félin se sert d’une tablette qu’elle utilise allégrement.
Tous ces personnages aussi barrés les uns que les autres se retrouvent dans une histoire rocambolesque et drôlement écrite ;
N’hésitez pas à lire ce roman, vous ronronnerez de plaisir en passant un très bon moment.
                     
                                                                                                                   

Suzanne

mardi 20 août 2019

Hugo BUAN

Plus puissant que les dieux  
de Hugo Buan
Edité par Palémon

Alors que Workan et son équipe se torturent les méninges dans un stage de psychocriminologie censé les aider à mieux appréhender le profil comportemental des criminels, le divisionnaire Prigent leur confie une enquête pour le moins singulière. Des plongeurs ont découvert un étrange sarcophage au pied du barrage de la Rance. Depuis quand ce mystérieux cercueil est-il envasé là ? Que recèle-t-il ? C’est avec stupeur que les flics y découvrent un répugnant cadavre momifié au sourire narquois. Un sourire jaune. Mais Workan, comme on le sait, n’aime pasqu’on se moque de lui… Pour élucider cette affaire, les enquêteurs vont devoir se tourner vers le passé et retrouver, dans la région de Saint-Malo, des ouvriers, encore vivants, qui ont participé à la construction de la première usine marémotrice du monde dans les années soixante… L’un d’eux, de son bureau, ne quitte pas des yeux le grand édifice en béton barrant l’estuaire, pourquoi une telle obsession ? Le magnifique ouvrage d’art incarne-t-il pour lui un temps où il s’est senti plus puissant que les dieux ou bien, au contraire, un infâme destin ?

Biographie: Hugo Buan est né en 1947 à Saint-Malo où il vit et écrit.
 Passionné de polars, après une carrière professionnelle de dessinateur dans le Génie Civil, il publie en 2008 son premier roman, Hortensias Blues, une enquête policière bourrée d’humour à l’imagination débordante. Il crée ainsi le personnage du commissaire Lucien Workan. Pour Workan, seul le résultat compte !
Un honnête premier succès pour l’auteur qui embraye dès 2009 avec « Cézembre noire », dans lequel « il laisse libre cours à son style débridé ».
Ajoutons que ses ouvrages se sont retrouvés sélectionnés pour pas moins de 5 prix, parmi lesquels le Prix Michel Lebrun au Mans et le Prix Polar de Cognac.

SPSP: Depuis l'antiquité nous savons qu'il ne faut pas se prendre pour un Dieu. La construction du Barrage de la Rance a fait croire à certain que savoir maitriser l'océan il pouvait tout faire. La vie, la mort il était le maître....Icare s'est brûlé les ailes ....alors le meurtrier peut il sauver sa vie?  Un roman qui vous tient et vous promène de 1960 à nos jours. un temps où l'homme se croyait Dieu
                                                                                                                       Gisèle

dimanche 18 août 2019

Maurice GOUIRAN

Qaraqosh  de Maurice Gouiran
Edité par Jigal 


Ce qui est sûr, c’est que Clovis ne voit pas arriver ce Mikki d’un très bon œil... D’une part, parce que cet escogriffe pas très clair se dit menacé et cherche une planque du côté de la Varune, d’autre part, parce qu’il arrive d’Irak où il prétend avoir combattu au sein d’une milice chrétienne nommée Qaraqosh. Et puis Clovis n’a pas de temps à perdre : il doit partir le surlendemain pour un reportage à Prague où l’on vient de retrouver la bibliothèque d’Himmler consacrée à l’ésotérisme et à la sorcellerie. Coïncidence ou opportunité, c’est justement à Prague que la milice Qaraqosh a été créée. De leur côté, Emma et le SRPJ se retrouvent à enquêter sur deux meurtres commis dans la région, sur le même modus operandi. Les deux victimes s’avèrent également avoir été membres de Qaraqosh. Y aurait-il un lien avec ce fameux Mikki ? Entre les investigations de Clovis à Prague et celles d’Emma partie en urgence à Londres, le fil de la vérité semble se dénouer... Mais tous deux sont bien loin de se douter de la tournure que va prendre cette affaire!   


Biographie:  Maurice Gouiran est un écrivain français né le 21 mars 1946 au Rove (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, dans une famille de bergers. Il passe son enfance dans les collines de l’Estaque. Il obtient un doctorat en mathématiques. Spécialiste de l'informatique appliquée aux risques et à la gestion des feux de forêts, il est appelé comme consultant par l’ONU. Il enseigne également à l’université.
Son palmarès :
Grand prix littéraire de Provence 2018
Prix la ruche des mots - policier 2017
Prix coup de cœur blues & polar 2013
Prix livresse de lire 2013
Prix virtuel du polar 2006
Prix SNCF de l’été 2005
Prix sang d’encre des lycéens Vienne 2003 

SPSP: Maurice Gouiran, pose la question de ces jeunes, qui, un jour, ont tout abandonné, croyant trouver un idéal en se battant en Irak, contre Daech. Et qui font face à une autre réalité une fois sur place.Avec en parallèle la mise en lumière de la bibliothèque de Himmler, chef des SS, consacrée à la sorcellerie et aux sciences occultes découverte en 2016, à Prague.Par l’intermédiaire de : Clovis, journaliste, berger à ses heures et Emma, son amante, policière, l’auteur sait nous relater des faits passés sous silence et les associes à son récit  ce qui le rend très intéressant.   
                                                                                                                         Suzanne

                                                         

jeudi 15 août 2019

Marie TALVAT et Alex LALOUE


A corps perdu  de Marie Talvat et Alex Laloue
Edité par Plon


Alors que sonne la quarantaine,le commissaire Galien a perdu ses illusions de jeune flic. Hanté par le souvenir d'une opération qui a mal tourné, il a choisi de laisser derrière lui les frissons de la Brigade Criminelle à Paris pour un poste confortable à l’État Major.
Jamais il n'aurait pensé que sa route croiserait à nouveau celle de Pauline Raumann, la seule femme qu’il n’ait jamais aimée et qui l'a quitté dix ans plus tôt. Mais lorsque le fils de cette dernière est kidnappé dans des circonstances étranges, Arsène Galien ne peut s'empêcher de se mêler de l'enquête.
Lancés dans une impitoyable course contre la montre, les anciens amants vont devoir faire face à leurs vieux démons pour tâcher de retrouver l'enfant. Entre remords, griefs et faux-semblants, ils apprendront que le désir de vengeance n'a pas de délai de prescription, et que l'on ne peut se fier à personne, pas même à ceux qui nous sont les plus proches.

Biographie:  Marie Talvat et Alex Laloue, couple à la plume comme à la ville, ont 29 ans. Elle est tatoueuse, il est flic. Elle a été journaliste avant de vivre de sa passion. Il s'est mis en disponibilité de la police pour écrire. Après un premier roman remarqué, Comme des bleus, ils récidivent avec encore plus de talent dans un second titre au suspens insoutenable

SPSP: On est tous de suite pris par l’intrigue. Le commissaire Galien et Pauline nous entraînent dans une enquête compliquée. Très bien écrite, cette passionnante course contre la montre vous tiendra en haleine jusqu’au bout. Des auteurs à suivre.


Suzanne    

samedi 27 juillet 2019

Sandrine DESTOMBES

                                Le Prieuré de Crest  de Sandrine Destombes
    Edité par Hugo Thriller

"Madame, je vais vous demander de sortir du véhicule, s'il vous plait." Le sous-lieutenant Benoit se remémorera longtemps cette scène? Aurait-il agit différemment s'il avait su ce que déclencherait ce simple contrôle routier ?
Une enfant tourmentée.
Une conductrice dans le fossé.
Un cadavre aux yeux énucléés.
Telle une comptine macabre, son rapport sonne le glas des jours heureux pour Crest et la fin de la tranquillité pour les habitants du Prieuré, où l'inquiétante Joséphine règne sur ses protégées.
Et lorsque les "Experts" du pôle judiciaire débarquent dans la Drôme, Benoit comprend que la mort aussi s'est invitée à Crest, et qu'elle semble s'y plaire.

Biographie:  Née en 1971, Sandrine Destombes a toujours vécu à Paris.
Après avoir suivi des études à l'Ecole pour les Métiers du Cinéma et de la Télévision de Paris, elle travaille dans la production d’événements et profite de son temps libre pour écrire des polars, son domaine de prédilection

SPSP:  Sandrine Destomb vous  entraine dans une histoire fascinante ! Le personnage du lieutenant  « Benoit » est touchant et attachant et  nous apprécions la complicité entre tous les enquêteurs. Ce récit qui tourne autour d’une petite fille, vous tiens en haleine jusqu’à la fin et vous passez un super moment de lecture
A ne surtout pas rater !
Critique de Suzanne