mercredi 14 octobre 2020

Eric EMERAUX



 " La traque est mon métier"  d'Eric Emeraux

Edité par Plon

La trentaine de femmes et d’hommes, regroupés au sein de l’Office chargé de la lutte contre les crimes contre l’humanité (OCLCH), ne manque ni d’énergie ni de volonté pour faire aboutir les enquêtes et confondre les auteurs des pires atrocités.

À leur tête, le colonel Éric Emeraux lève le voile, pour la première fois, sur le quotidien de ces enquêteurs confrontés à l’insoutenable. La retranscription des témoignages recueillis sur les terrains de guerre est une épreuve particulièrement redoutable. Massacres de masse, exécutions sommaires, tortures, les récits des survivants dépassent l’entendement. Mais ils sont nécessaires à la procédure pouvant mener à la mise en cause du ou des auteurs, et à leur arrestation.

Le colonel Emeraux raconte les auditions hallucinantes de celles et ceux revenus de l’enfer. Lejla, la Bosniaque, qui verra son mari et son fils emmenés pour toujours par les milices serbes, et tant d’hommes et de femmes de son village fusillés sous ses yeux. Désirée, la Rwandaise tutsie, réfugiée dans une église avec ses enfants pour échapper aux tueurs hutus, qui les voit découpés à la machette avant d’être elle-même laissée pour morte dans une fosse commune. Darius et Steve, les Libériens, contraints d’assister aux séances de torture infligées par les troupes rebelles en lutte contre le pouvoir, avec ingurgitation forcée d’huile bouillante, éviscération et actes de cannibalisme. Al Ahmar, le Syrien, rescapé des geôles de Bachar Al-Assad, qui dit les coups, les plaies à vif et les chairs brûlées par des tortionnaires hilares.

Pour chaque dossier, ce sont des heures et des heures d’enquête, de recueil d’informations, de recoupement, de planques, de filatures, pour aboutir enfin à des arrestations, parfois bien des années après ces crimes odieux. Mais peu importe. « Le temps passe, mais la justice demeure »la devise de l’OCLCH.

Profondément convaincu de la nécessité de justice face aux pires exactions, Éric Emeraux partage avec les lecteurs le combat quotidien de ses équipes, pour le droit face à la force, pour l’humanité face à la terreur.

SPSP: Passionnant .Si vous aviez encore des illusions sur l'espèce humaine....il y a de quoi vous décourager! Les année passent , les siècles et toujours pour des thèses idéologiques certains se croient investis d'une mission: éradiquer une race, les croyants d'une religion, milles raison pour assouvir une folie meurtrière pour des intérêts inavouables.  Pas beau....mes frères.                                                                                                                                                                                                 critique de Gisèle


lundi 12 octobre 2020

Xavier MASSE



 " Némésis" de Xavier Massé

Edité par Taurnada


« David… ? C'est moi, c'est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d'enfance… il s'est passé quelque chose… c'est horrible, je n'ai jamais vu ça ! »

Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante…

David et Vincent, deux gosses d'Assieu devenus flics, vont s'immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l'enfer

SPSP: Un roman qui se lit sans l'on puisse le lâcher avant la dernière page. Il reste présent dans la tête après. Et si un tel monde était la survie du notre?? Le suspens est bien tenu jusqu'à le dernière ligne. A lire dès sa sortie dès Novembre 2020.                  critique de Gisèle

                                                                                                                                           

Biographie: Après des études en Génie civil, Xavier Massé entre à la SNCF où il est actuellement cadre.

Son premier roman « Répercussions" (2016) avait été remarqué par le jury du Prix Sang pour Sang POLAR. Puis il y a eu en 2019 « L’inconnue de l’équation » et aujourd’hui « Némésis »


Sophia MAVROUDIS



"Stavros contre Goliath" de Sophia Mavroudis

Edité par Jigal

Le commissaire Stavros Nikopolidis est un électron libre et désabusé, charmeur invétéré, amateur d'ouzo et de rebetiko, au caractère bien trempé et à l'instinct aiguisé. A peine remis de la traque de son ennemi intime, il se retrouve, sur ordre de sa hiérarchie et de Bruxelles, à devoir collaborer avec les Turcs - ennemis jurés des Grecs depuis toujours - en vue d'interpeller en mer Egée un terroriste embarqué dans une caravane de migrants à destination de l'Europe. Mais Dora, coéquipière de Stavros et ancienne des forces spéciales, semble nourrir une rancune tenace envers ce terroriste et Cengiz, ce chef turc de la police côtière qu'on leur a collé aux basques. Traques effrénées, coups fourrés et retournements se succèdent. La rage qui anime Dora va brouiller les cartes... Et c'est sur une partie de tavli que tout va se jouer !

SPSP:  Dans ce thriller, on retrouve le commissaire Stavros que l’on a découvert dans le premier roman de cette auteure. « Stavros ». Sophia Mavroudis nous montre ce que nous ne voulons pas voir! L'afflux massif des migrants en Grèce, qui s'ajoute à la crise économique.  Dans les camps de réfugiés règne le respect des chefs de clan et par crainte de représailles nul ne parle. Le commissaire devra comprendre comment cela fonctionne pour retrouver celui qu'il cherche. Un roman très noir qui malheureusement cadre avec la réalité.                                                                                            critique de Suzanne                                                                                                                 

Biographie:   Sophia Mavroudis est gréco-française. Elle est née en 1965 à Casablanca et a grandi en Grèce. Elle en a gardé le goût immodéré des cieux bleus, des oliviers et des cyprès de la Méditerranée. Elle est docteur en sciences politiques, a enseigné les relations internationales, et a travaillé dans la haute fonction publique et internationale. Après avoir arpenté pendant des années les zones de conflits en Europe et dans ses confins, passionnée de lecture, d’écriture et de musique depuis l’enfance, elle plonge désormais de l’autre côté de l’Histoire, dans l’intimité des personnages et des sociétés.       


jeudi 24 septembre 2020

Lauréats du Prix Sang pour Sang POLAR

 Nous somme heureux de vous dévoiler les résultats:


Lauréate Marlène CHARINE.

"Tombent les anges"

Edité par Calmann Levy


Seconde:  "Après les chiens" de Michèle PEDINIELLI    Edition de l'Aube

Troisème " Fétiches Kongo" de  Christophe CORVAISIER  Edition Les Presses Littéraires 


jeudi 17 septembre 2020


« L’homme de la plaine du Nord » de Sonja Delzongle

Edité par Les Editions de l’Epée

Sélection du prix Landerneau 2020                                                                      

Effrayant, troublant, ténébreux, ainsi va le monde selon Hanah Baxter.                                   De retour à New York, la célèbre profileuse Hanah Baxter espérait reprendre le cours d’une vie normale, ou presque... Mais on n’échappe pas à son destin, encore moins à son passé, et celui d’Hanah est peuplé de démons. Baxter fait l’objet d’un mandat d’arrêt international,accusée d’un meurtre commis vingt ans auparavant, celui de son mentor, Anton Vifkin.Rapatriée en Belgique, Hanah accepte de collaborer avec le commissaire Peeters, chargé de rouvrir l’enquête. La découverte d’un homme dévoré par des pit-bulls en pleine forêt de Seignes les lance sur la piste d’un manoir qui semble étrangement familier à Baxter. Elle est déjà venue ici, du temps de Vifkin. Tandis qu’Hanah et Peeters se débattent en plein mystère, quelqu’un les guette. Un tueur redoutable, à qui il reste une dernière balle passée à l’or fin, la balle qui aurait dû atteindre Hanah vingt ans plus tôt.

SPSP:  Sonja Delzongle parvient avec une remarquable virtuosité à mener par le bout du nez son lecteur et l'envoyer sur de nombreuses pistes et le perdre.  Son écriture plante admirablement bien le décor et le reste suit. Elle sait où elle va et c'est avec brio qu'elle nous emmène jusqu'au bout. Difficile de lâcher ce livre avant d'avoir eu le fin mot de l'histoire. J’'ai beaucoup aimé et vous le recommande chaudement.                               critique de Suzanne


Biographie:  Née en 1967 d’un père français et d’une mère serbe,          

Sonja Delzongle a grandi, riche de deux cultures.
Diplômée de l’école des Beaux-arts de Dijon, elle expose
pendant une quinzaine d’années puis devient journaliste 
en presse écrite à Lyon, où elle vit toujours. Elle se consacre 
Aujourd’hui exclusivement à l’écriture.

 

 


 


samedi 5 septembre 2020

Elisabeth SEGARD


 "Une certaine Idée du paradis"  d'Elisabeth Segard

Edité par Calmann Levy


Petits meurtres sournois dans la campagne tourangelle

Chacun a son idée du paradis dans la charmante bourgade de Mouy-sur-Loire en Touraine. Madame le maire, d’abord, qui se bat pour faire de sa commune un territoire attractif. L’abbé Marcel, qui parvient à remplir son église, quitte à user d’astuces peu orthodoxes. Violette Laguille, vieille dame très discrète - pour faire oublier, peut-être, un passé trop flamboyant. Et aussi sa voisine, Nathalie, une citadine venue s’installer dans ce beau village pour y ouvrir un gîte alternatif et offrir des stages de pleine conscience.

Très vite cependant, la « Parisienne » tape sur les nerfs des habitants. Au point que quelqu'un finit par lui taper un bon coup sur la tête.

Mêlée malgré à elle à cette affaire qui met la gendarmerie sur les dents, Violette va devoir, à ses risques et périls, prendre l’enquête en main…

SPSP: Chroniques criminel se déroulant dans un petit village un peu oublié de France. Très rafraîchissant à lire avec une note d'humour ....ce qui ne gâche rien! Une nouvelle Miss Marple est née!                                                                                               critique de Gisele

                                                                                                                                  Biographie: Elisabeth Segard est une romancière française. Après des études d'histoire,

elle travaille comme assistante de direction, styliste, chargée d'assistance... avant de s'orienter vers l'information et la communication. Elle est journaliste pour un grand quotidien régional





vendredi 28 août 2020

Hugo BUAN




                                      « L’affaire Brillancourt » de Hugo Buan

Edité par Palemon


Quand Workan rencontre un as de l’aviation, surnommé le Baron Vert, qui lui propose un baptême de l’air, pourquoi le commissaire se méfierait-il ? Si ça peut faire avancer l’enquête…Workan a en effet sur les bras le corps de Barthélemy Brillancourt, découvert mort de trois balles de pistolet dans sa maison de Saint- Malo. Brillant chirurgien orthopédique, celui-ci a été accusé il y a dix ans d’avoir éliminé sa femme dont on n’a jamais retrouvé la trace. À la suite d’un procès mémorable, il fut finalement acquitté par la Cour d’assises de Rennes. Les époux Brillancourt ayant disparu tragiquement à dix ans d’intervalle, Workan se pose la question légitime d’un lien entre les deux évènements.
Mais plus aucun Brillancourt à interroger ! Ah si, pardon, il reste les enfants. Ainsi qu’un gland, retrouvé sous un canapé… Avec tout ça, Workan et son équipe de choc vont-ils parvenir à élucider la fameuse affaire Brillancourt ?

SPSPAvec son commissaire Workan, insolent, déjanté, irrésistible, Hugo Buan nous entraine dans une enquête ou fusent des dialogues succulents qui nous font penser à du Audiard. Un bon policier qui donne envie de retrouver ce commissaire dans d’autres aventures. Un vrai petit régal à déguster sans modération.    
                                                                                                                          critique  de Suzanne

Biographie: Hugo Buan est né en 1947 à Saint-Malo où il réside. Carrière professionnelle de dessinateur dans le Génie Civil. Passionné de polar, il publie son premier roman, Hortensias Blues (en 2008 aux éditions Galodé de Saint-Malo), une enquête policière bourrée d'humour à l'imagination débordante. Il crée ainsi le personnage du commissaire Lucien Workan, fonctionnaire quelque peu en disgrâce auprès de sa hiérarchie, ce qui lui vaut d'être muté depuis Toulouse, où il a laissé sa famille, à Rennes. Un honnête premier succès pour l'auteur (plus de 5000 exemplaires vendus) qui embraye dès 2009 avec « Cézembre noire », dans lequel « il laisse libre cours à son style débridé et si proche d'Audiard ». Ajoutons que ses ouvrages se sont retrouvés sélectionnés pour pas moins de 5 prix, parmi lesquels le Prix Michel Lebrun (au Mans) et le Prix Polar de Cognac. Suivront d'autres enquêtes de Workan, au lectorat toujours croissant. Toute la collection des enquêtes de Workan, parue aux Éditions Galodé, a été rééditée aux Éditions du Palémon.

 

mercredi 29 juillet 2020

Vincent RADUREAU






" Le dernier match de River Williams" de Vincent Radureau
Edité par Hugo & Cie Sport

Un polar haletant dans les coulisses de la NBA
Finales NBA. Les Boston Celtics affrontent le Jazz de l'Utah. Les trois premiers matchs ont tourné à l'avantage des Celtics, qui ne sont plus qu'à une victoire de leur 18e bague de champion. Il faut dire que la franchise du Massachusetts compte dans ses rangs un joueur d'exception.
River Williams. Athlète hors pair. Ailier fort des Celtics. Capable de mener, dunker, contrer, mais aussi passer et shooter à longue distance.
River Williams, qui rend folles toutes les défenses de NBA.
Et qui disparaît à la mi-temps du match 6. Sans laisser la moindre trace. Sans que personne ne l'ait vu quitter l'Arena de Salt Lake City. Volatilisé.
Jusqu'à ce que, cinq ans plus tard, des randonneurs trouvent un cadavre au fond d'une crevasse, dans l'une des zones les plus impénétrables du parc national de Canyonlands, dans l'Utah.
Celui d'un géant d'au moins 2,20 m.
Pour les enquêteurs du State Bureau of Investigations de l'Utah, la question est aussi évidente que brûlante.
Et si c'était lui ?

SPSP: Un polar prenant ! Toute l'humanité se donne rendez vous avec ce qu'il y a de bon mais aussi de pire. Une triste histoire. L'intrigue nous tient en haleine jusqu'au bout où la fin est une surprise....Pour les amoureux du basket et les autres.
Un auteur à suivre .C'est un premier roman.                                         Critique de Gisèle

Biographie: Vincent Radureau est un journaliste - animateur français
Après une Maîtrise en Histoire Contemporaine, il continue Centre de Formation des Journalistes de Paris. Entre au Service des Sports de CANAL+ (à l'occasion des Jeux Olympiques de Barcelone) en 1992, chaîne pour laquelle il est resté fidèle.
Aujourd’hui journaliste et animateur, Vincent Radureau est un des piliers du groupe
Canal+, où il est entré en 1992.
Il a notamment animé des émissions cultes telles que Le journal du Foot, Jour de Foot,
Playground, Le 11 d’Europe ou Canal NBA.