lundi 26 octobre 2020

Gilles VINCENT


 "Les poupées de Nijar"  de Gilles Vincent

Edité par Au diable Vauvert

Au cœur des serres incandescentes de l’Andalousie, Thomas Volner, reporter-photographe, découvre la mer de plastique où des hommes travaillent par milliers pour inonder l’Union Européenne de fruits et légumes éclatants. Chaque jour, il côtoie la dévastation environnementale et les nouveaux esclaves de l’agroalimentaire. Mais quand des enfants de la région sont retrouvés suspendus aux arbres comme des oiseaux piégés, ce sont les silences du franquisme qui vont le submerger. Et l’insondable étrangeté des « poupées de Nijjar » …

SPSP: Les années passent et les traumatismes restent. Un polar sensible où se mêlent aujourd'hui l'exploitation des émigrés et les exactions des fachistes du Généralissime. On aime cette femme et son fils dont l'esprit a été ravagé par la vie et qui à la fin se montre plus humain que l'honneur  en héritage de certain. A lire et se dire qu'il y a toujours malgré tout un espoir. un roman qui nous fait un réfléchir                                         critique de Gisèle

Biographie:  Gilles Vincent est un écrivain, auteur de romans policiers et d'un recueil de nouvelles. Après trente-trois ans dans le Nord et onze ans à Marseille, Gilles Vincent décidé, en 2002, de poser valises et stylos à Orthez, dans le Béarn.                                    

En 2008, Gilles Vincent publie aux éditions Timée, un polar intitulé "Djebel" L'année suivante, il publie la suite de "Djebel", intitulée "Sad Sunday", qui vient d’obtenir le Prix Marseillais du Polar 2010. Fin 2010, paraîtra "Peine maximum", le troisième volet de ce qui est amené à être une tétralogie.

Gilles Vincent est également l'auteur d'un recueil de nouvelles "Les essuie-glaces fatigués rendent les routes incertaines", publié en janvier 2011 par la maison d'édition Eaux-Fortes.

Auteur de polars connu et reconnu, il a plusieurs fois été récompensé : prix Europolar 2014 pour "Djebel", prix Cezam Inter-CE 2014 pour "Beso de la Muerte" et prix du Mauvais Genre 2015 du Val Vert du Clain pour "Trois heures avant l'aube".

Il est aussi l'animateur d'ateliers d'écriture en milieu scolaire, en prison, à l'hôpital


Aucun commentaire: