dimanche 6 janvier 2019

Bernard MINIER


Soeurs de Bernard Minier
Edité par XO

Mai 1993. Deux sœurs, Alice, 20 ans et Ambre, 21 ans, sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes, elles se font face, attachées à deux troncs d'arbres.
Le jeune Martin Servaz, qui vient d'intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s'intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante.
Les deux sœurs n'étaient-elles pas ses fans ? L'un de ses plus grands succès ne s'appelle t-il pas La communiante ?
Février 2018. Par une nuit glaciale, l'écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée... elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l'affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu'à l'obsession.

Une épouse, deux sœurs, trois communiantes... et si l'enquête de 1993 s'était trompée de coupable ?

Biographie; Bernard Minier est né à Béziers , a grandi dans le Sud-Ouest, Il vit aujourd’hui en région parisienne où il se consacre à l’écriture.
En 2011, il publie chez XO son premier roman, Glacé, Prix du meilleur roman francophone au Festival Polar de Cognac 2011 et du Prix de l’Embouchure 2012. Son adaptation en série télévisée par Gaumont Télévision a été diffusée en France en 2017 sur M6.Avec ses romans suivants, Le Cercle (2012) et N’éteins pas la lumière (2014nous retrouvons son héros Martin Servaz, fait de lui un auteur incontournable du polar français. En 2015, il publie « Une putain d’histoire », Prix du meilleur roman francophone du Festival Polar de Cognac 2015. En 2017, Martin Servaz revient avec  « Nuit », suivi en 2018 par « Sœurs ».
Aujourd’hui, les livres de Bernard Minier ont été vendus à près de 2,5 millions d’exemplaires en France et sont traduits dans vingt langues.

SPSP: Prenant, étouffant , le coupable n'est pas toujours là où l'on pense.On arriverait à se méfier des auteurs de polar...et de leur groupies .Pas besoin de recommandations mais une obligation,  il faut le lire si vous le l'avez déjà fait!

Aucun commentaire: