vendredi 21 septembre 2018

Eric CALATRABA

HaÏku par Eric Calatraba
Edition Le Caïman


Un jeune flic, fou d’opéra et de moto se retrouve associé à un vieux baroudeur qui pense avoir tout vu pour enquêter sur une série de crimes peu ordinaires orchestrés par un virtuose du sabre japonais. Comble du raffinement, l’assassin illustre ses meurtres d’Haïkus.
Si l’aventure démarre dans le cadre ensoleillé de la côte d’azur, elle entraînera Raphaël de Genève à Kyoto après une étape à Vladivostok, dans le sillage d’un maître de l’Aïkido qui ne lui est peut-être pas si étranger.

Raphaël Larcher est un flic presque ordinaire, à qui l’existence n'a pas fait de cadeaux. Prématurément veuf, il a vu sa femme mourir à petit feu, de trop attendre une greffe qui n'est jamais venue. Alors, quand il obtient sa mutation dans le sud de la France, son pays d'origine, c’est pour lui l'occasion de reconstruire un semblant de vie de famille avec sa fille, qui vit pour l'instant chez ses grands-parents. Hélas, il n'a pas posé un pied dans son nouveau commissariat d'affectation qu'un mafieux russe est sauvagement assassiné par un amateur d'opéra, d'arts martiaux  et de haïkus ! L'enquête va l'éloigner à nouveau des siens, et le faire voyager à travers toute l'Europe. Il n'en reviendra pas indemne.

SPSP:  Un roman dense, riche en actions qui nous fait voyager au travers des continents, entre l'Europe, la Russie et le Japon. Il nous invite à apprécier la philosophie que portent les arts martiaux.  Ce tome 1 se termine en plein milieu de l'histoire, juste au moment où l'on commence à savoir qui est le meurtrier et quelles sont ses motivations  Haïku est un livre haletant et l’on a très envie de lire le deuxième tome.
C'est un premier roman



mardi 18 septembre 2018

Nouveaux noms pour l'édition 2019

On continue dans la révélation de nos invités pour l'édition 2019. 
Ils nous font tous les deux l'honneur de descendre de la capitale, 
vous retrouverez Jean Christophe Portes et Sacha Erbel

Un super roman et une B.A.


SPSP: Le dernier opus de Pierre Pouchairet " Mort en eaux grises  " où l'on retrouve  Johana , la flic héroïne de  " La prophétie de Langley ".  Un récit haletant, sueurs froides assurées devant l'ingéniosité des terroristes. Heureusement  l'histoire n'est qu'une fiction mais si un jour cela devenait la réalité?.....




Ce livre est dédié à la mémoire de Jean—Baptiste Salvaing et de Jessica Schneider et à toutes les victimes du terrorisme ainsi qu’à leur famille.
À Hugo et Mathieu ainsi qu’à tous les enfants de policiers morts en service.

Les droits d’auteur de ce roman seront entièrement versés à l’orphelinat mutualiste de la police nationale, Orphéopolis.

Chaque année, des policiers perdent brutalement la vie ou décèdent de maladie, laissant derrière eux des familles plongées dans de grandes difficultés, aussi bien matérielles que psychologiques. Il en est de même lors du décès du conjoint, le policier devant alors continuer sa mission au service du citoyen et poursuivre, seul, l’éducation de ses enfants.

C’est la raison pour laquelle, depuis 1921, Orphéopolis a pour vocation principale d’accompagner ces familles, de soutenir et d’accueillir, si nécessaire, leurs orphelins.

Soutien moral régulier, aides matérielles et financières diverses et accueil au sein des trois villages d’enfants constituent les axes essentiels de notre mission sociale qui s’inscrit, avant tout, dans la durée et jusqu’à l’entrée dans la vie active de chaque orphelin.


Pour plus d’informations sur les actions d’Orphéopolis, connectez-vous sur www.0rpheopolis.fr

mercredi 12 septembre 2018

Donna LEON


Les disparus de la lagune  par Donna Leon

Editions Calmann Levy

Le commissaire Brunetti, surmené par des dossiers compliqués, s’offre une retraite solitaire dans une superbe villa de l’île de Sant’Erasmo, loin de sa femme Paola et de son patron. Il a bien l’intention d’y passer ses journées à ramer sur la lagune vénitienne et à déguster des plats locaux. Mais soudain, le paradis vire au cauchemar quand le gardien de la villa, Davide Casati, disparaît lors d’un violent orage. Personne, pas même la femme qu’il rencontrait le soir en secret, ne sait où il se trouve. Brunetti prend aussitôt l’affaire en main, ignorant que son enquête va le mener à rouvrir d’anciennes blessures et à révéler des secrets scandaleux dissimulés depuis des années dans les brumes de la lagune.

Biographie: Née dans le New Jersey, Donna Leon vit depuis plus de trente ans à Venise, ville où se situent toutes ses intrigues. Les enquêtes du commaissaire brunetti ont conquis des millions de lecteurs à travers le monde et ont toutes été publiées en France aux éditions Calmann-lévy.

SPSP: Un hymne pour le respect de la Terre. Nous continuons à penser comme dans le film "La haine" :"- jusqu'ici ça va..."  Mais ça va de moins en moins , non? Des morts suspectes, Les silences coupables pour un profit égoïste immédiat. Brunetti démêlera l'intrigue comme toujours mais en ressort-il indemne ? 
Comme disaient les Indiens: "- La terre ne nous appartient pas nous l'empruntons aux à nos enfants"

mardi 11 septembre 2018

Nouveaux noms pour l'édition 2019

Pierre Pouchairet nous a fait l' honneur d'être le parrain de l'édition 2018. Il revient en 2019


Vous pourrez aussi rencontrer Sandrine Destombes 



samedi 8 septembre 2018

Julie C,COMBE

Pour que tu me reviennes  par Julie C, Combe
Editions Fleur Sauvage

Lyon, 2016. Dans les Monts d’Or, la vie semble paisible au manoir Saintclair.
Cette famille de riches entrepreneurs est à la tête de la multinationale la plus puissante du pays depuis plusieurs générations. Cependant, la fortune et la renommée ne suffisent pas à épargner leur belle destinée.
A la tête de l’empire familial, Gabrielle Saintclair livre le combat le plus difficile de sa vie.Rongée par le cancer, elle s’enfonce encore plus dans la tourmente lorsque sa nièce, qu’elle a élevée comme sa propre fille, disparaît à la sortie de l’école.
En charge de l’affaire au SRPJ de Lyon, le lieutenant Santana devra mener l’enquête en s’efforçant de ne froisser ni sa hiérarchie, ni la susceptibilité des Saintclair.
Pendant ce temps, de jeunes filles séquestrées dans une cave humide attendent leur heure.

Biographie:  Julie C. COMBE est née au début des années 90 et mène une carrière professionnelle dans le domaine de la Communication. Telle un Rubik’s cube, sa vie est morcelée en petits compartiments qui forment une entité complexe. Elle partage son temps entre la danse, l’écriture, l’audiovisuel, quelques accords de guitare et bien sûr, son entourage.
Initiée très tôt à la lecture de polars, elle commet son premier meurtre sur papier à l’âge de 15 ans avec plusieurs nouvelles. Quelques années plus tard, son premier roman J’irai brûler en Enfer est publié aux Editions Velours. Ce 1er roman lui vaut le prix Espoir Féminin Dora-Suarez en 2014. Fin 2017, son 2ème roman : Pour que tu me reviennes, est publié aux Editions Fleur Sauvage.

SPSP:  Un va et vient.  Le passé  façonne les personnes que nous sommes aujourd'hui. Un bonne intrigue qui nous tient jusqu'à la fin de l'histoire , des personnages attachants, Un nouvel auteur à suivre.
C'est un deuxième roman

jeudi 6 septembre 2018

Guillaume RAMEZI

Les dreniers jours à Alep par Guillaume Ramezi
Editions French Pulp

Mathias est un jeune cancérologue émérite. Cancérologue par vocation. Ce mal a emporté son père lorsqu’il était enfant. Seulement quand 25 ans plus tard, il voit apparaître le visage de son père sur une chaîne info, sa vie bascule. D’autant que l’homme est recherché pour terrorisme… Mathias se lance alors dans une traque hasardeuse pour retrouver son géniteur. Il ne peut se douter des dangers qui l’attendent. Il arrive au moment même où cette organisation s’apprête à semer la terreur sur l’Occident, à le mettre à ses pieds… Mathias aura-t-il le courage d’aller jusqu’au bout ? Saura-t-il affronter les secrets qu’il veut percer ?

Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour instaurer la terreur ?

Biographie:  Après un cursus scientifique et avec un diplôme d’ingénieur en poche, une entrée dans le monde littéraire n’était pas forcément une évidence. Pourtant, après une dizaine d’années passées dans l’industrie, j’ai repris une plume que j’avais délaissée au sortir de l’adolescence. Ce premier roman, qui comporte certains aspects personnels, était là depuis longtemps, il fallait un peu de maturité pour le laisser prendre son envol. Breton de naissance, j’ai grandi dans le Finistère du côté de Morlaix où j’ai effectué toute ma scolarité. A 38 ans, marié et père de deux enfants, cadre dans l’industrie, je malmène aujourd’hui mes personnages depuis notre Vendée d’adoption

SPSP: Nous sommes toujours bluffés par certains premiers romans. Celui-ci en fait parti. L'intrigue est très actuelle sans trop tomber dans la caricature. Le quête d'un fils à la recherche de son père qui le mènera à l'obsession. Un bon roman qui nous montre les jusqu'au boutisme de certains groupes terroristes pour un idéal religieux mais surtout pour leur égo surdimensionné
C'est un premier roman......




Jean-Christophe TIXIER

Un dossard pour l’enfer par Jean Christophe Tixier
Editions Rageot

Alex, 17 ans, passionné par les défis se lance dans un trail de hautes montagnes. Sa copine Stessy l’encourage sur le parcours à chaque épisode de ravitaillement. Elle surprend alors une conversation entre les sponsors d’un autre participant, Mathieu, lui révélant le dopage de ce dernier qui pourrait s’avérer mortel… Lorsqu’elle met au courant Alex, celui-ci lui promet de tenter de raisonner son concurrent. Mais à l’étape suivante, Alex n’est pas là, et Mathieu mort. Que s’est-il passé ?

Biographie:  Après une filière scientifique, il se dirige vers l'économie. En parallèle, il a travaillé dans l'insertion, dirigé un collège, créé des sites au tout début de l'aventure internet, élaboré des plaquettes publicitaires...
Il se consacre aujourd'hui entièrement à l'écriture. 2010 son premier roman, "Dernière Station", grâce auquel il est lauréat du Grand prix VSD du polar 2010 - Prix des lecteurs.
Il est le créateur et responsable du salon polar Un Aller-Retour dans le Noir, qui invite chaque année à Pau, le premier week-end d'octobre, 25 auteurs français et étrangers.

SPSP:  Un très bon polar adolescent, plein de suspens


mercredi 5 septembre 2018

Comme Promis

Comme promis, voici les premiers noms de nos invités pour l'édition 2019 




mardi 4 septembre 2018

TIC TAC TIC TAC



La liste des auteurs pour la prochaine édition est close!!!

Dès demain,  les premiers noms de nos invités, 
ainsi que la pré sélection de leur ouvrage pour le prix Sang pour Sang Polar 

Quant au programme définitif avec les conférences, il sera communiqué en janvier 2019


lundi 3 septembre 2018

Marie TALVAT - Alex LALOUE

Comme des bleus par Marie Talvat et Alex Laloue
Edition Sang neuf Plon

Paris, novembre 2016. Le sordide assassinat d'une femme enceinte secoue l'opinion publique. La brigade criminelle est sous pression. Il faut dire que tous les ingrédients du scandale sont réunis : une victime, fille d'un ténor du barreau, des élections qui approchent et une presse qui se déchaîne.
Dernière recrue du groupe chargé de l'enquête, Arsène Galien est tout de suite plongé dans le grand bain. Il compte bien profiter de cette affaire pour gagner la confiance de ses supérieurs. Quant à Pauline Raumann, jeune journaliste voisine de la victime, elle se serait bien passée d'être mêlée à cette enquête, qui fait ressurgir des démons oubliés.

Biographie: Marie Talvat et Alex Laloue ont tous deux vingt-huit ans. Couple à la ville comme à la plume, ils signent ici leur premier roman. Après des études de journalisme et de médiation culturelle, Marie s’est fait connaître sur YouTube avec sa chaîne « L’Instant inutile ». Quant à Alex, il a démarré il y a peu une carrière de policier au sein de la prestigieuse police judiciaire parisienne.

SPSP: Un roman à quatre mains. Chacun son chapitre elle ou lui.Exercice d'écriture pas si évidente. Tour à tour la vision de Pauline ou Galien. On le lâche difficilement : crime odieux, fausses pistes, preuves détournées. Tout y est. Un suspens jusqu'au bout et le criminel vous surprendra ! 
C'est un premier roman...

Metin ARDITI

Carnaval noir par Metin Arditi 
 Editions Grasset.


Cinq siècles après le "Carnaval noir" à Venise, durant lequel des membres d'une confrérie ont été assassinés, Benedict Hugues, un latiniste éminent, découvre une lettre cachée dans un vieux manuscrit révélant de lourds secrets sur cet événement. Il se retrouve malgré lui embarqué dans une machination infernale, sous couvert d'une prophétie mystique, donnant lieu à une série de meurtres.

Biographie: Metin Arditi est l’auteur d'essais et de romans parmi lesquels Le Turquetto (Actes Sud, 2012, prix Jean Giono), et, chez Grasset, La Confrérie des moines volants (2013), Juliette dans son bain (2015), L’Enfant qui mesurait le monde (2016, prix Méditerranée) et Mon père sur mes épaules (2017). Il tient la chronique du lundi à la dernière page de La Croix.

SPSP: Un polar plein de suspens, très facile à lire, qui mêle habilement l'historique au contemporain !

dimanche 2 septembre 2018

Pierre POUCHAIRET





 Les droits d'auteur de ce roman seront entièrement versés à Orpheopolis, l'Orphelinat mutualiste de la police.


Morts en eaux troubles  par Pierre Pouchairet
Editions Jigal
Sur une idée et avec la collaboration de Yves Saint-Martin

Après avoir été grièvement blessée lors d’une précédente affaire, c’est avec appréhension que la commandant Johana Galji reprend ses fonctions de chef de groupe à la police judiciaire de Versailles.
Mais la découverte dans la Seine du corps d’un plongeur étrangement mutilé l’entraîne très vite dans une nouvelle enquête qui va révéler l’existence d’une menace effroyable pour la population. En effet, de la frontière turcoiranienne à Moscou, en passant par la Syrie, Conflans et Paris, une machination infernale est en train de se mettre en place…
 Il va falloir toute leur détermination à Johana et son équipe pour tenter de déjouer ce qui pourrait devenir l’une des plus terribles catastrophes de ces dernières années…

Biographie: Le Prix Polar Michel Lebrun 2017, le Prix du Quai des Orfèvres 2017, le Prix Guy Vanhor du Meilleur Roman 2017 et le Prix Interpol’Art 2015.
Avec son style direct et percutant, Pierre Pouchairet dépeint, sans stigmatisation aucune, la réalité brute de notre Histoire contemporaine.  Ce qui montre, si c’était encore à prouver, combien la fiction est un outil précieux pour la compréhension du réel. Authentique, très réaliste et effrayant !

SPSP: Pierre Pouchairet ne fait pas dans la bluette : tout se tient, tout est
cohérent autant qu’angoissant puis, au final, terrifiant. »

Un Polar.